Megavalanche Alpe d’Huez 2021 – du 5 au 11 juillet

3330 m > 720 m = 2600 m de dénivelé
Une mega descente VTT marathon !

Megavalanche Alpe d'Huez - du 5 au 11 July 20212021

Participer à la Megavalanche de l’Alpe d’Huez, c’est entrer par la grande porte dans la légende du Mountain Bike !

C’est une course folle qui depuis 1995 fait vibrer les crampons des riders de DH du monde entier ! 

Incontournable pour tout freerider confirmé, la Megavalanche est une épopée mythique. Il faut dire que tout commence les pneus dans la neige, à 3330 m d’altitude sur le sommet du Pic Blanc. Avec un panorama incroyable de cimes enneigées le ton est donné : ici, terre de haute-montagne, la course va être mémorable.

La Mega passe par tous les états de la montagne

Neige, pierriers, alpages, forêts, racines… 

Le départ en Mass Start sur les flancs du glacier de Sarenne est un spectacle impressionnant… et un poil comique quand on est spectateur ! 

Imaginez : 350 riders surmotivés lâchés sur la neige... Et impossible, ou presque, de maîtriser son vélo ! Alors le mieux est de suivre le conseil de Kyle Walker : “fermer les yeux sans toucher aux freins et attendre de taper le mur de glace.” Même les pros vous le diront “c’est vraiment tendu”. 

Le départ vu depuis l’hélico ressemble à un strike au bowling, mais sans la boule. Si tout commence comme une course de VTT engagé, rapidement les riders s’éparpillent pour faire un bout de descente sur les fesses dans le meilleur des cas. Strike dans les virages, glissades incontrôlées et entassement de vélos donnent le ton. Ensuite ça va mieux, prise de vitesse sur la neige avant d’arriver dans les cailloux.

Après le glacier, le tracé se fraye un passage sur… la lune ! Seuls quelques névés ponctuent cette zone de pierriers où la couleur de la roche, brune, donne vraiment une ambiance lunaire. Le tracé file droit pour contourner le massif des Grandes Rousses, avec de nombreuses surprises sur le parcours avant de retrouver le calme, tout relatif, des alpages. 

Tout s’enchaîne à une vitesse folle, l’adrénaline est au taquet ! 

Quand la station de l’Alpe d’Huez apparaît enfin, le sentier suit les flancs sud des Grandes Rousses avant de plonger dans les forêts du versant ouest. La descente file à une vitesse dingue à travers les prairies d’altitude. Quelques passages techniques font appel au savoir-faire des riders pour ne pas perdre de vitesse. La pression ne redescend jamais, on peut se faire doubler à un franchissement de torrent ou dans une épingle négociée trop large ! 

Un passage au-dessus de la station, avec un petit coup de pédalage, permet de rejoindre le col de Poutran et les alpages laissent peu à peu place à la forêt. 

La forêt de Sardone, un délice d’épingles entre les racines 

Et pour finir ça ne se calme pas… Le tracé à travers la forêt est un régal ! Certes un peu technique, il faut bien challenger les meilleurs riders du monde, mais surtout hyper ludique. Les grandes forêts d’épicéas de l’Oisans en imposent : le terrain est raide, les arbres immenses et le tracé tricote au milieu de tout ça. 
Les virages s’enchaînent rapidement, les racines jouent les dos d’âne et de courtes descentes bien raides relancent le rider jusqu’au bout. C’est joueur et on adore ça ! 

Et même si le paysage défile à fond, impossible de ne pas apprécier le jeu des rayons du soleil entre les branches. Ambiance… 

Arrivée à Allemond, 2600 mètres plus bas. 

D’un coup d’un seul, après un dernier raidillon à prendre les fesses sur la roue arrière, tout est plat… C’est comme ça l’Oisans : tout ou rien. Ne reste plus qu’à pédaler à fond jusqu’à la ligne d’arrivée dans le village d’Allemond (720 m). 
Incroyable mais vrai, les meilleurs riders de l’histoire de la Mega ne mettent que 40 minutes en moyenne pour dévaler cet incroyable itinéraire ! 

Mais une fois arrivé, tout le monde est à égalité devant le comptoir où tous les sourires sont au max ! 

Référence absolue, la Mega c’est une semaine de VTT hors norme

4 jours de reconnaissance avant que ne commence les différentes compétitions. Car avant l’épreuve finale du dimanche, s’enchaînent la MEGA KID, pour les enfants, l’E-Megavalanche, pour les E-bikers ou encore (et surtout) la Megavalanche épreuve femme !  

Cette dernière mérite une petite mention spéciale car, chose rare, les conditions de course sont exactement les mêmes pour les hommes et les femmes. Une parfaite équité ça mérite d’être salué, surtout que le temps des filles au scratch s’intercale avec ceux des mecs dans le haut du tableau ! 

Alors ne ratez pas la « Women » Megavalanche ! 

Allez inscrivez-vous ! 

On vous a fait rêver ? Vous avez un bon niveau mais peut-être pas assez pour vous frotter aux meilleurs ? Pas d’inquiétude, même si vous ne passez pas les qualifs, vous vous élancerez sur le parcours original dans tous les cas. Tout est prévu pour que “plaisir” soit le maître-mot de la semaine !  

La Megavalanche c’est la convivialité avant tout, surtout autour du barbecue du soir !