Monter les 21 virages de l’Alpe d’Huez… en luttant contre le cancer !

Qui l’eut cru ? Pédaler peut rapporter de l’argent ! Et avec une bonne cause au bout du dénivelé qui plus est. L’Alpe d’Huzes est un événement caritatif et non une compétition, le but est de récolter des fonds pour le compte de la KWF, structure nationale et officielle aux Pays-Bas pour la recherche contre le cancer.

Avec l’Alpe d’Huzes faites grimper la solidarité

Si les Néerlandais sont connus pour être des fondus de cyclisme, sport phare au plat pays, ils n’avaient pas sur leur terre d’itinéraire emblématique comme support à un événement d’ampleur. Les Alpes, et notamment la montée mythique de l’Alpe d’Huez, se sont naturellement imposées !

Et quelle meilleure source de motivation qu’une ascension mondialement suivie quand le Tour de France emprunte les 21 virages ? Quel meilleur concept que de grimper le plus grand nombre de fois les 1100 m de dénivelé pour cumuler les dons ?

Le principe

Comparable à notre Téléthon, le principe de l’Alpe d’Huzes est simple : avec un maximum de 6 montées, “zes” = 6 en néerlandais, chaque participant cumule des dons promis par des entreprises pour chaque grimpée. Un va-et-vient de cyclistes, mais aussi de coureurs, anime la route le jour J dès les premières lueurs de l’aube ; ça monte, ça descend, ça ne s’arrête plus !

Tout a commencé en 2006, quand 66 cyclistes ont grimpé 6 fois l’Alpe d’Huez. Depuis l’événement a bien grandi : 8000 cyclistes pour la dernière édition, une journée de cyclisme dédié aux bénévoles ou encore l’ouverture de la participation aux sportifs uissans (de l’Oisans) !

Une adhésion locale

Avec l’Alpe d’Huzes il n’y a pas que le jour du Tour de France, dans le fameux virage 7, que les néerlandais se donnent rendez-vous en Oisans. Début juin, c’est tout Bourg d’Oisans qui voit la vie en orange ! Partenaires de l’événement depuis ses débuts, la commune et les locaux n’ont cessé de s’impliquer et de diversifier leur participation. Il faut dire que la cause est belle et mobilise au-delà des frontières géographiques et culturelles. De plus, c’est un événement très médiatisé aux Pays-Bas qui contribue à la notoriété de l’Oisans.

Parmi les soutiens locaux on compte, entre autres : la vente de milliers de roses par les commerçants du Bourg-d’Oisans, un lâcher de ballon par les enfants de l’école, l’organisation de soirées conviviales autour d’un barbecue ou d’un concert de l’orchestre national de la police néerlandaise.

Une ambiance festive, altruiste et sportive

Seul ou en équipe, les sportifs se déplacent avec leurs plus grands supporters, familles, amis et tous les spectateurs qui les en­couragent au fil des my­thiques 21 virages. Ainsi, chaque coup de pédale participe à financer les diagnostics ou la rééducation post-maladie et ont permis de ras­sembler plus de 100 mil­lions d’euros.

“L’abandon n’est pas une option”

La solidarité est le carburant de tous les participants de l’Alpe d’Huzes et puisque “l’abandon n’est pas une option”, devise de l’événement, les supporters ne lésinent pas sur la bonne humeur pour encourager les sportifs. Déguisements et chansons ponctuent le parcours dans une ambiance digne du Tour de France !

Aujourd’hui, ce sont plus de 25 000 Néerlandais qui rejoignent l’Oisans chaque année pour continuer le combat, avec une organisation millimétrée et une semaine de solidarité !

Participez à l’Alpe d’Huzes

Habitants de l’Oisans, l’Alpe d’Huzes a ouvert ses montées vélo aux uissans et aux concurrents français. Club vélos, particuliers, sportifs de tout horizon, ont pu unir leurs forces et rivaliser avec les 21 virages au profit de la recherche contre le cancer, aux côtés de nos compatriotes Néerlandais.

Toutes les infos sur le site de l’Alpe d’HuZes